— Nous augmentons votre confort
— Nous augmentons votre confort
Comfortlift Orona

Vivre avec la SEP : un monte-escalier pour M.

lundi 03 septembre 2018
« Vous avez la SEP. » Un diagnostic qui a bouleversé ma vie. C’était il y a 16 ans déjà. J’avais 34 ans. Cela a commencé par des jambes lourdes. Lors de la communion de ma fille, j’ai eu l’impression que mes pieds dormaient. Je ne me suis pas posé plus de questions. Après tout, qui n’a pas mal aux pieds après une journée passée à marcher ? Cette fatigue des jambes s’est ensuite déplacée vers le haut du corps. J’ai commencé à ressentir des fourmillements dans les mains et dans les pieds après le sport. J’étais si fatiguée... Mon mari a finalement décidé que cela avait assez duré : « Quelque chose ne va pas ! » Découvrez ci-dessous le récit poignant de M., qui préfère conserver l’anonymat.

Qu’est-ce que la SEP ?

La sclérose en plaques, « SEP » en abrégé, est une affection du système nerveux central. Il s’agit du trouble neurologique le plus fréquent chez les jeunes adultes et il touche principalement les femmes. La maladie s’accompagne d’une détérioration neurologique, qui se traduit par une perte de force dans les membres, des troubles sensoriels, des inflammations oculaires, des signes de fatigue, ainsi que des troubles de la mémoire et des problèmes de coordination. L’évolution de la maladie est imprévisible et varie selon le patient. Bien que cette maladie soit encore considérée comme incurable, il existe des traitements qui permettent d’en soulager les symptômes.

Pourquoi M. a-t-elle finalement opté pour un monte-escalier ?

« Je ne comprenais vraiment pas ce qui m’arrivait. Surtout quand on sait que je faisais du sport jusqu’à quatre fois par semaine. J’ai soudainement dû arrêter de travailler et, chaque fois que nous sortions, je repérais les bancs pour pouvoir aller m’asseoir un moment. Mais quand je me suis rendu compte que je n’arrivais plus à monter l’escalier, ça a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Déménager encore une fois ? Je n’en avais pas du tout envie. Le monte-escalier de Comfortlift est alors apparu comme la solution idéale. »

Comment se porte M. aujourd’hui ?

« Il y a des hauts et des bas ! Il arrive que je ne ressente presque aucune douleur pendant des semaines et, à d’autres moments, je dois littéralement me traîner toute la journée. On ne sait jamais de quoi le lendemain sera fait. C’est la raison pour laquelle j’essaie d’en profiter au maximum quand je me sens mieux. J’utilise mon monte-escalier tous les jours et je dois dire que je me sens vraiment autonome. Il m’évite de me rappeler en permanence que je suis “malade”. Merci à Comfortlift, qui rend malgré tout ma vie un peu plus supportable ! »


Vous vous reconnaissez dans ce témoignage ? Ne restez pas dans l’ombre ! Cliquez ici pour prendre contact avec nos représentants.

Lisez-plus en monte-escaliers